Projet de sensibilisation Jeunesse : AILP 

(AILP : activité d’inclusion et de lutte aux préjugés)

*Un projet réalisée avec la participation de l’office des personnes handicapées.

Mise en contexte du projet dans la communauté

De nombreux échanges entre le ROPH CQ et les intervenants jeunesse de la région ont permis de mettre en lumière l’existence d’une problématique relative aux préjugés et la discrimination véhiculée par les jeunes face aux personnes handicapées. En effet, certains jeunes utilisent les mots « déficients », « ortho» ou « autistes » entre eux lorsqu’ils veulent se moquer d’un autre ou encore marquer une opposition à l’opinion d’un autre.

Ces termes, pour la plupart des jeunes, ne semblent pas avoir de réelles significations. Ce qui ajoute à la banalisation entretenant de ce fait une discrimination latente. Certains jeunes eux-mêmes sont la cible de préjugés (décrocheurs, consommateur d’alcool ou drogues, solitaires) et pourtant ceux-ci à leur tour reproduisent une attitude ou utilisent des mots blessants à l’égard des jeunes handicapés.

La méconnaissance des types de handicaps (déficience intellectuelle, déficience physique ou TSA,) contribue à maintenir les préjugés et la banalisation de l’utilisation de mots insultants et blessants. Dans un tel contexte, on comprendra que la fréquentation d’une maison des jeunes peut s’avérer difficile et anxiogène pour un jeune handicapé contribuant de ce fait à le maintenir dans un état d’isolement social. Cet isolement peut, à son tour, constituer un facteur de risque de décrochage scolaire ou de rupture sociale.

Ainsi dans une perspective de prévenir les répercussions de l’exclusion et la discrimination, le ROPHQ-CQ a mis sur pied le projet AILP. Le projet vise à agir contre les préjugés et contrer l’intimidation envers les personnes handicapées auprès des jeunes 12-17 ans fréquentant des maisons des jeunes.

Objectifs du projet AILP

Amener les jeunes à prendre conscience des préjugés et de la discrimination entretenue face aux personnes en situation de handicap.

Amener les jeunes à devenir des acteurs positifs de changements propices à l’amélioration de la qualité de vie, à l’inclusion et à la participation sociale des personnes handicapées dans leur communauté.

Afin de créer une expérience globale et enrichissante pour les jeunes, le présent projet propose 3 phases.

Phase 1 : deux ateliers de sensibilisation, de compréhension et de connaissances (automne 2020)
Les jeunes identifient leurs préjugés et leurs effets pouvant mener à l’intimidation tout en découvrant le potentiel des personnes en situation de handicap. Le second atelier permet aux jeunes de vivre une simulation qui les place en situation de handicap.

Phase 2 : une activité d’immersion interactive avec des personnes en situation de handicaps (hiver 2021)
Permettre de passer de la théorie à la pratique en partageant une activité (compétition sportive ou activité artistique, etc.) avec des jeunes en situation de handicaps. Permettre d’entamer une réflexion et une prise de conscience sur l’inclusivité des personnes en situation de handicap.

Phase 3 : l’élaboration d’un argumentaire qui met en importance l’inclusion et l’entraide. (printemps 2021)
Basés sur leurs apprentissages reliés aux phases 1 et 2, les jeunes seront guidés, en compagnie des membres des associations de personnes handicapées, à élaborer un argumentaire audio, visuel ou écrit mettant en relief l’importance de l’inclusion et l’entraide dans leur milieu. Le message sera livré lors de la 1re semaine de juin lors de la semaine québécoise des personnes handicapées.

Mme Gabrielle Lavoie, coordinatrice du projet AILP, vous explique le projet ⇓
N’hésitez pas à la contacter⇓

 

ALBUM DES PARTICPANTS: